janvier 30, 2023

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

La photographe née à Arlington, Jamie Beck, a transformé son aventure française en livre

Lorsque la photographe née à Arlington, Jamie Beck, a déménagé en France en 2016, elle prévoyait de rester pendant un court congé sabbatique de sa carrière de photographe. Avance rapide de six ans, et elle est toujours là – et elle a pas mal de travail à montrer pour cela. son nouveau livre, Un Américain en Provenceest sa collection de photographies et d’essais sur sa vie et son parcours d’artiste à l’étranger.

La diplômée de la Martin High School a laissé derrière elle une vie à New York, où elle a eu du mal à trouver du temps pour des projets passionnés au sein du secteur de la photographie commerciale. En France, sa passion pour la photographie a été ravivée ou, selon ses mots, réveillée. « Tout a commencé à se réveiller, et j’ai commencé à me réveiller », dit Beck.

Beck a étudié au Fashion Institute of Technology de New York au début des années 2000 et a également travaillé comme photographe commercial. Beck est restée à New York pendant une décennie après l’obtention de son diplôme, et son travail comprenait la photographie pour des marques bien connues telles que Google, Nike et Chanel.

En août 2016, Beck était sur un vol de Copenhague à New York, où elle pensait que l’avion allait s’écraser, et a eu l’idée que déménager en France était quelque chose qu’elle devait faire avant de mourir.

Originaire d’Arlington, Jamie Beck a ravivé son amour de la photographie en France, capturant une scène comme celle-ci pour son nouveau livre, Un Américain en Provence.(Jimmy Beck)

« Je me suis fait une promesse, si l’avion tombait, je déménagerais en France », raconte-t-elle.

Environ un mois plus tard, son visa obtenu, elle s’installe en Provence. Je suis arrivé à l’automne et j’avais prévu de rester un an.

READ  Le retour de Johnny Depp commence avec un nouveau film d'époque français réalisé par Maïwenn
La photographe née à Arlington, Jamie Beck, a ensuite ajouté sur sa liste de souhaits de vivre en France et…
La photographe née à Arlington, Jamie Beck, a poursuivi son désir de vivre en France et a transformé son aventure en un nouveau livre, Un Américain en Provence.(Jimmy Beck)

L’une des choses qu’elle a remarquées après son arrivée, a déclaré Beck, était la façon dont les gens de sa maison nouvellement adoptée vivaient « au fil des saisons ». Il lui a fallu quelques mois pour se calmer et se remettre de sa vie antérieure. « Jusqu’au printemps suivant, lorsque la nature a commencé à fleurir », dit-elle, elle a commencé à se sentir plus créative.

Beck a maintenu certains comptes clients tout en vivant en France, de retour aux États-Unis ou en travaillant sur un site pour des clients commerciaux. Parce que le coût de la vie en France était beaucoup plus bas qu’à New York, dit Beck, elle a pu travailler avec moins de clients et avoir plus de temps pour explorer la région et travailler sur son art.

Les saisons jouent un rôle majeur dans son histoire et dans son livre, divisé en quatre sections : Automne, Hiver et Printemps et été. Ses photographies présentent des paysages français tentaculaires, des aliments de saison, de belles maisons et villes et des autoportraits qui racontent souvent une histoire. Des essais personnels, des recettes de saison et des cours de photographie sont également inclus.

Au terme de sa première année en France, à l’automne 2017, Beck décide de rester en Provence. Beck y vit toujours avec son mari et leur fille, Eloïse, née en France.

« L’année est terminée, et je n’ai pas fini », dit Beck. « J’avais l’impression d’être encore au début. »

détails

Un Américain en Provence Par Jimmy Beck Sorti le 8 novembre. Beck aussi Elle vend son travail, y compris des estampes et d’autres produits, et accueille des expositions d’exposition. Vous pouvez également Retrouvez Beck sur Instagram.

READ  Découvrez les vestiges d'un zoo à Montréal du 19ème siècle dirigé par 'Canadian Barnum'