janvier 29, 2023

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

La France offre un paiement d’urgence à la SLN pour sauver une société minière

Photo: RNZ / Johnny Lames

63 millions de dollars de financement d’urgence pour sauver la SLN de Nouvelle-Calédonie.

Le soi-disant plan d’amélioration d’urgence est une mesure à court terme qui donnera à l’entreprise, qui perd des milliers d’emplois, suffisamment de temps pour élaborer un plan à long terme pour la sauver de la faillite.

Un audit financier du ministère des Finances sera envoyé pour vérifier si les fonds d’urgence sont utilisés pour sauver l’entreprise.

Le mineur basé à Nouméa a été confronté à de graves problèmes financiers en raison de la volatilité des prix mondiaux du nickel et d’un manque d’investissement dans les infrastructures de l’entreprise.

Sa survie a été soulevée par le député français de Nouvelle-Calédonie Philippe Dunoire, qui a demandé si le gouvernement français voulait sauver la société minière avant qu’elle ne fasse faillite.

« Malheureusement, avec le conflit ukrainien, les coûts énergétiques sont devenus sévères, une épée meurtrière pour la société. »

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-François Carenco, a déclaré à l’Assemblée nationale française qu’il travaillerait avec les autorités locales et les autres parties concernées pour trouver une solution à court terme.

« Pour y travailler, le gouvernement est actuellement en liaison avec les autorités locales pour faire le point non seulement sur la situation à la SLN, mais sur l’ensemble de la filière nickel en Nouvelle-Calédonie. »

L’énergie, les exportations et la fabrication sont des domaines sur lesquels travailler, a déclaré Karenko.

Il a également déclaré qu’il y avait un potentiel pour un plan de relance, mais que la situation était fragile et que des choix devaient être faits.

READ  Que vont acheter la France, la Norvège, le Brésil, l'Espagne et Cork pour 650 000 € ?

Sonia Backes, présidente de la province sud de la Nouvelle-Calédonie, a déclaré en novembre qu’elle attendait du gouvernement français qu’il sauve la SLN.

Il a dit que si le gouvernement ne fait pas de chèque, la SLN sera fermée ce mois-ci, ce qui est inacceptable pour quiconque.

La SLN est la plus grande entreprise de Nouvelle-Calédonie, employant environ 2 000 personnes directement et 8 000 autres indirectement.

dos dit l’année dernière La faillite de la SLN coûterait non seulement des milliers d’emplois, mais submergerait également le système de protection sociale de la Nouvelle-Calédonie.

De nouvelles lignes pour l’extraction de minerais

Le Congrès de la région espère générer de solides revenus à partir des exportations de nickel en adoptant une taxe à l’exportation et des redevances sur l’extraction minière.

Soixante pour cent des redevances iront aux 13 districts miniers et 40 % iront au budget de distribution de la Nouvelle-Calédonie.

Les droits d’exportation pourraient rapporter jusqu’à 27 millions de dollars.

Le droit a été imposé pour affecter les exportations des années 2023 à 2024.

Philippe Dunoyer, ministre du Budget de la Nouvelle-Calédonie

Philippe Dunoyer, ministre du Budget de la Nouvelle-Calédonie
Photo: AFP