janvier 30, 2023

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

La France étend la règle transitoire sur les investissements directs étrangers | Skadden, Arps, Slate, Meagher & Flom LLP

Le 23 décembre 2022, le gouvernement français a pris le décret n° 2022-1622, une disposition provisoire prorogée jusqu’au 31 décembre 2023, désormais en vigueur pour deux ans, qui a abaissé le seuil de déclenchement d’un examen des investissements étrangers à 10 % des droits de vote pour certains investissements. . Une règle transitoire s’applique aux investisseurs étrangers hors Union européenne (UE) et Espace économique européen (EEE) investissant dans certaines sociétés françaises cotées en bourse.

La règle provisoire a été mise en œuvre pour la première fois en juillet 2020 en réponse aux impacts économiques de la pandémie de COVID-19 pour les actifs stratégiques français, et a été prolongée en décembre 2020 et décembre 2021.

Dans un communiqué de presse annonçant la dernière prolongation, les autorités françaises ont cité des risques pour la sécurité nationale, à savoir des acquisitions opportunistes d’actions par des investisseurs étrangers non européens dans des entreprises publiques françaises impliquées dans des opérations clés.1 Les responsables français ont cité les conditions économiques actuelles et la crise de l’énergie comme les principales raisons de la dernière prolongation.

Règle provisoire

Selon les règles françaises sur les investissements directs étrangers (IDE), les investisseurs étrangers doivent soumettre une demande au ministère français de l’Économie (ME) et obtenir une autorisation avant de réaliser certains investissements (investissements couverts) dans des activités commerciales impliquant des secteurs critiques en France. Actifs stratégiques (opérations fermées).2

Selon les règles françaises sur les IDE, les investissements couverts sont définis comme :

(i) prise de contrôle d’une société française ;

(ii) l’acquisition, totale ou partielle, d’une succursale d’une société française ; Et

(iii) Uniquement pour les investisseurs étrangers hors UE, hors EEE, détenant plus de 25% des droits de vote d’une société française (test de seuil).

READ  Puis-je acheter une maison à vendre en France ?

La règle transitoire a réduit le seuil de 25 % à 10 % si la société française exerce une activité couverte et que ses actions sont admises aux négociations sur un marché réglementé.

Les autorités françaises en matière d’IDE conservent un certain pouvoir discrétionnaire pour déterminer quelle activité est couverte dans un cas donné, mais en vertu des règles de l’IDE, les éléments suivants incluent :

(i) Activités qui, de par leur nature, sont soumises à la finalité (C’est., ordre public, sécurité publique et mesures de sécurité nationale);

(ii) Actions déterminées à dessein pour se conformer à des tests de sensibilité basés sur différents critères (Par exemple., clients de la cible ; la nature, le caractère unique et l’utilisation des produits, services et solutions de Target ; adaptabilité au marché; dangerosité des actions ciblées) ; Et

(iii) les activités de recherche et développement (R&D) impliquant des technologies critiques ou des matériaux et technologies à double usage liés à toute activité visée au point (i) ou (ii).

Clarification du champ d’application de la disposition provisoire

Les lignes directrices du Trésor français sur les IDE, publiées en septembre 2022, prévoient que la règle transitoire s’applique si les actions de la société cible française sont cotées sur un marché réglementé français, de l’UE ou de l’EEE. Consultez notre alerte client du 14 novembre 2022, «La France publie des lignes directrices pour le régime de contrôle des investissements étrangers. »

Les lignes directrices indiquent que la règle provisoire ne Non S’applique aux entreprises publiques françaises admises à négocier sur un marché libéralisé (Par exemple., Euronext Growth) ou sur un marché d’un pays hors UE ou hors EEE. Les lignes directrices confirment également que le critère du seuil (et donc la règle transitoire) ne s’applique pas si toutes les personnes de la chaîne de contrôle de l’investisseur originaires d’un autre pays de l’UE ou de l’EEE sont établies dans un pays de l’UE ou de l’EEE.

READ  DreamWorks en France chez SFR

Évaluation de la réussite du test de seuil

Selon les règles françaises sur les IDE, un investissement couvert survient lorsqu’un investisseur étranger hors UE ou hors EEE dépasse le seuil de 25 % (ou 10 % selon la règle provisoire), seul ou conjointement avec d’autres investisseurs. L’investisseur n’a pas de droits de contrôle spécifiques.

Lignes directrices de la FDI sur la « contrebande d’entrée » et « l’action de concert » (Concerts), défini et appliqué par le droit français des sociétés et des valeurs mobilières.

En ce qui concerne le concept d’action concertée, les lignes directrices précisent qu’un accord pour agir de concert n’a pas besoin d’être écrit, peut être exprès ou tacite. Si un tel accord n’est pas écrit, l’existence d’une action concertée peut être établie sur la base « d’indices sérieux, précis et concordants ».

Exigence de notification et processus d’examen accéléré

Les investissements couverts qui relèvent du champ d’application de la règle provisoire sont soumis à une obligation de notification préalable simplifiée et à un processus d’examen accéléré. Consultez notre alerte client du 23 décembre 2020, «La France prolonge les règles provisoires sur les investissements étrangers Covid-19. »

Suite à l’annonce, le MoE décidera dans les 10 jours ouvrables si l’investissement proposé doit être soumis au processus d’examen standard en vertu des règles françaises sur les IDE. Si le ministère de l’Éducation ne soulève pas d’objection dans les 10 jours ouvrables suivant la notification, l’investissement proposé sera réputé approuvé et, dans l’affirmative, l’investissement étranger doit être réalisé dans les six mois suivant la notification.

READ  La société mère de Facebook présente des outils pour lutter contre la désinformation lors des élections françaises - POLITICO

Cependant, le ministère de l’Éducation peut rejeter les exemptions et conclure que l’investissement proposé devrait être soumis à un examen standard en vertu des règles françaises sur les IDE (C’est., un examen de phase I de 30 jours ouvrables et, si nécessaire, un examen de phase II de 45 jours ouvrables). Le lancement d’un processus d’examen standard conduira le ministère de l’Éducation à imposer des obligations contraignantes à l’investisseur étranger comme condition d’octroi d’un permis d’IDE.

Selon les lignes directrices, un investissement couvert dans une société française cotée autorisée en vertu de la règle transitoire du seuil de 10 % ne nécessite pas d’autorisation d’IDE supplémentaire si l’investisseur étranger dépasse le seuil de 25 %.

_______________

1 Voir Communiqué de presse, N˚ 458, Prorogation en 2023 sur la mesure d’abaissement temporaire du seuil déclenchant le contrôle IEF dans les sociétés françaises cotées sur un marché régle.

2 Les règles françaises en matière d’IDE définissent les investisseurs étrangers comme : (i) toute personne physique de nationalité étrangère ; (ii) toute personne physique de nationalité française non résidente fiscale en France ; (iii) toute société constituée à l’étranger ; ou (iv) toute entité française contrôlée par une ou plusieurs des personnes ou entités listées en (i), (ii) ou (iii).

Télécharger le PDF