janvier 29, 2023

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

La France accusée de ne pas avoir surveillé une ONG qui a volé des enfants au Mali

Publié le :

De nouveaux détails dans le cas de neuf enfants maliens accusés d’avoir été adoptés frauduleusement en France dans les années 1990 suggèrent que les autorités françaises étaient au courant des actes répréhensibles à l’époque et n’ont pas agi, a déclaré le journaliste Morgan Le Cam à RFI.

Un journaliste avec Le Monde Quotidien, Le Cam a passé cinq ans à enquêter sur l’affaire dite des « enfants volés » de l’une des plus grandes agences d’adoption agréées de France.

En 2020, neuf ressortissants français adoptés enfants au Mali dans les années 1990 ont porté plainte auprès de l’ONG Rayon de Soleil (RDSEE). Ils ont accusé les parents biologiques et adoptifs de mentir délibérément pour faciliter l’adoption.

L’enquête de Le Cam, Publié dans Le Monde Cette semaine intervient deux mois après qu’un tribunal de Paris a accepté d’enquêter sur RDSEE pour fraude et abus de confiance.

Le Cam a déclaré à RFI que le RDSEE tenait un « double discours » qui « déçoit à la fois les parents adoptifs et les familles biologiques en France, notamment au Mali ».

L’association a indiqué aux familles biologiques que leurs enfants iraient temporairement en France, par exemple pour étudier, mais reviendraient.

Pendant ce temps, les parents adoptifs en France ont été informés que des enfants avaient été volontairement et définitivement abandonnés par leurs parents ou enlevés comme orphelins en leur absence.

Certains des neuf plaignants ont retrouvé leur famille biologique au Mali, et chacun dit qu’ils ont été amenés à abandonner leurs enfants.

Une série d’échecs

Après des mois de lutte, Le Cam a déclaré avoir eu accès aux archives diplomatiques et découvert une « chaîne d’échecs ».

READ  Gagnez un voyage au Royaume-Uni et en France pour célébrer la sortie de « Downton Abbey : A New Era »

« On voit que la France a échoué dans son travail d’adoption internationale pour contrôler les institutions reconnues comme Rayon de Soleil.

« Les archives montrent que des ambassades et des diplomates français ont averti le ministère des Affaires étrangères dès la fin des années 1980 des pratiques douteuses de l’association, mais les avertissements ont été complètement ignorés. »

Le Cam indique que le ministère des Affaires étrangères continue de délivrer des visas aux enfants adoptés via Rayon de Soleil, même si ces enfants ne sont pas adoptés.

« Les autorités maliennes ont considéré l’adoption comme illégale », ajoute-t-il.

Intermédiaire de confiance

RDSEE organise toujours des adoptions en Bulgarie, en Chine, au Chili, en Corée du Sud et en Inde – ce qui, selon Le Cam, est « assez choquant » pour les plaignants.

Lors d’une réunion au ministère des Affaires étrangères la semaine dernière, on lui a dit que le RDSEE était un « intermédiaire crédible » car le ministère avait « renforcé ses contrôles » sur ces organismes.

sur son site internet RDSEE Elle dit ne plus accepter les dossiers des futurs parents adoptifs car les procédures d’adoption internationale sont lentes.

Le MondeL’enquête de a été publiée la même semaine Mali Signe d’une nouvelle détérioration des relations entre Paris et Bamako, il a annoncé l’interdiction des ONG financées par la France du pays.

Lorsqu’on lui a demandé si son enquête serait bénéfique à Bamako, Le Cam a déclaré : « Nous voyons que le Mali s’isole diplomatiquement depuis des mois, mais mon enquête sur l’adoption internationale n’a rien à voir avec le glissement actuel de Bamako ».

READ  Les banques en Italie et en France sont les plus vulnérables à la liquidation russe