décembre 4, 2021

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Kevin Sheffield Dive Report Joel Quinville Chicago Blackhawks

Le commissaire de la LNH, Gary Bettman, a annoncé mardi qu’il prévoyait organiser des « rencontres personnelles dans un proche avenir » avec l’entraîneur des Panthers de la Floride Joel Quinville et le directeur général des Jets de Winnipeg Kevin Sheffieldev à la suite d’une enquête indépendante menée par les Blackhawks de Chicago sur des allégations selon lesquelles : un entraîneur adjoint a agressé sexuellement des joueurs en 2010.

L’enquête a montré que Quinville, qui était l’entraîneur du Black Hawk à l’époque, et Sheffield Dive, qui était le directeur général adjoint de l’équipe, ont pris connaissance des allégations en 2010 avec les membres du front-office John McDonough, Al McIsack, Stan Bowman, Jay Blank et James Garry, Ils ont choisi de ne pas représenter l’équipe de la Coupe Stanley.

Les Black Hawks, qui ont été condamnés à une amende de 2 millions de dollars par la LNH mardi, se sont séparés de Bowman et Makassak, qui étaient les seuls du groupe répertoriés comme étant toujours à l’emploi de l’équipe.

Cheveldayoff et Quenneville, qui sont actuellement employés par des clubs de la LNH autres que les Blackhawks [the Winnipeg Jets and the Florida Panthers, respectively]Dans une déclaration, a déclaré Bateman, je prévois d’organiser des réunions en personne dans un proche avenir avec les deux personnes pour discuter de leurs rôles dans les événements pertinents, comme détaillé dans le rapport. Je réserverai mon jugement sur les prochaines étapes, le cas échéant, en rapport avec celles-ci. »

Quinville, qui a été limogé par les Black Hawks lors de la saison 2018-19, a remporté ses trois premières coupes Stanley avec l’équipe en 2010. Le joueur de 63 ans a rejoint les Panthers en avril 2019 et entamait sa troisième saison avec l’équipe.

READ  Les Canucks sont partis à la recherche de réponses dans les équipes spéciales : "Pas d'excuses"

Sheffieldev, qui est directeur général de Gates depuis 2011, a déclaré en juillet qu’il n’était « au courant d’aucune allégation concernant M. Aldrich » jusqu’à ce qu’on lui pose la question avant la fin de son mandat avec les Blackhawks.