octobre 2, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Jour 1 Bilan direct des finales

Championnat de France Elite 2022

La finale d’ouverture du Championnat de France Elite 2022 démarre ce soir avec les tours de qualification de Limoges Métropole, du Championnat du Monde et du Championnat d’Europe.

Bien que ce meeting ne soit pas le seul match au cours duquel les athlètes se qualifieront pour les championnats du monde à Budapest en juin, C’est la principale priorité de qualification.

Faits saillants du 100 papillon féminin de ce soir pour la finale olympique Marie Acacia Réchauffe le terrain après 59,09 courses. Se trouve à la troisième place Péril CastelldelloManche 1 : 00.44 dans les manches.

De Russie Anastasia Kirbynikova (4 : 12.11) voyant Charlotte Bonnet (4: 16.01) 400 préliminaires gratuits pour les femmes, pendant ce temps Série Duhamel (2: 16.01) Premier qualifié en 200 QNI.

Du côté des hommes, Thomas Brun (23.81) a pris la tête Maxime Croisade (23.83) Ce matin à 50 Fly Heats, co-détenteur du record national Florent Manavuto (24.13) se cache à la septième place.

Le couloir 4 a également obtenu une place en finale Joris Bouchad (3: 50.00) Gratuit à 400 et Carl Itcozy (1: 01.09) 100 sur la poitrine.

A noter que les normes de qualification françaises pour les mondiaux sont similaires aux coupes FINA ‘A’.

Avant les finales « A » et « B », chaque match comportera la première demi-heure de la finale « C », qui mettra en vedette des nageurs de 19 ans et moins et des hommes de 20 ans et moins.

200 QNI Finale Femmes

  • Record de France : 2 :09.37, Camille Muft, 2009
  • Coupe du monde FFN : 2 : 12,98
  1. Cyril Duhamel (FRA), 2: 14.19
  2. Camille Disanti (FRA), 2 : 14.42
  3. Bertil Cousin (FRA), 2 : 16.43

Demi-finaliste olympique Série Duhamel Elle a battu la jeune joueuse au 200 QNI féminin en 2 : 14,19 minutes Camille Tsandi Dans un combat au coude à coude, il est venu à la touche finale.

READ  Les loyalistes présidentiels français disent que le salaire du PDG de Stellantis, Tavares, est « choquant »

Disneyandi, né en 2004, a fait un gros mouvement sur la jambe du dos, faisant passer Duhamel de 33,82 à 35,10, et Duhamel a répondu avec un écart de brasse de 38,8.

Duhamel a réussi un temps de 2: 14,19, donc les deux étaient en forme pendant 31,5 secondes.

Duhamel, 22 ans, s’est assuré une place aux Championnats du monde en nageant 2: 10,84 aux Jeux olympiques de Tokyo l’été dernier.

D’Sondi a été le meilleur finisseur de l’édition de décembre du Championnat de France Elite à 2 : 13,73 secondes lors de l’épreuve. C’est une classe mondiale aux trois quarts d’une honte.

Deux fois olympienne française Fontaine Lesafre, le Champion d’Europe 2018 du 400 QNI, a terminé cinquième en 2 : 17.25. Lesafre, qui a un PP de 2 : 11,70, a été nettement plus rapide (2 : 13,80) aux championnats de décembre. Elle aussi Récemment déménagé à NC State pour s’entraîner.

400 finales libres pour les hommes

  • Record de France : 3 :43.85, Yannick Agnel, 2011
  • Coupe du monde FFN : 3 : 48,15
  1. Joris Bouchad (FRA), 3 : 49.08
  2. Marc-Antoine Oliver (FRA), 3 : 50.12
  3. David Aubrey (FRA), 3 : 51.36

Joris Bouchad Ouvrant une grosse avance dès le début, les hommes ont pu rester sur le terrain dans la division 400 libre, gagnant par plus d’une seconde à 3: 49.08.

Le temps de Pouchatt au classement des qualifications pour le Championnat du monde de 3: 48,15 était un dixième de part. Son meilleur temps réalisé en juin 2021 était de 3 : 47.67.

Glissade en eau libre Marc-Antoine Oliver Il a terminé deuxième en 3: 50,12, tout en remportant également une médaille de bronze lors de l’épreuve libre des Championnats du monde 2019 800, David AubreyTroisième place à 3: 51.36.

Logan FontaineIl a remporté l’épreuve en 3 : 51,34 minutes aux Championnats de France en décembre, terminant quatrième en 3 : 51,61.

READ  La France saisit un navire visant les sanctions américaines contre la Russie

Il n’y aura pas de représentants de l’équipe de France aux Championnats du Monde.

Finale du 100 m papillon pour les femmes

  • Record de France : 56.16, Marie Acacia2021
  • Coupe du monde FFN : 58,33
  1. Marie Acacia (FRA), 58.61
  2. Lilou Ressencourt (FRA), 59.28
  3. Tabatha Avedant (FRA), 59,77

Marie Acacia Les femmes ont remporté le 100 papillon, ouvrant une grosse avance avec une ouverture de 26,83 50 avant de terminer à 58,61.

Alors que le temps de Wattle avait honte des normes mondiales, son Budapest a été défendu aux Jeux olympiques de Tokyo 2020 en nageant 56,16.

Lilou Ressencourt (59.28) Arrêt de la charge cardiaque Tabatha Avedant (59.77) Deuxième, double olympien Péril Castelldello Monkey a terminé quatrième du deuxième 50 (1: 00.01).

Ressencourt a été remarquablement 59,21 en décembre, tandis qu’Avetand, 17 ans, a explosé 1:00 pour la première fois depuis son record de 1: 00,79.

Finale du 50 m papillon hommes

  • Record de France : 22.84, Frederick Pusket, 2009 / Florent Manavuto2015
  • Coupe du monde FFN : 23,63
  1. Maxime Croisade (FRA), 23.41
  2. Florent Manavuto (FRA), 23h46
  3. Thomas Brun (FRA), 23.69

Maxime Croisade (23.41) sortie Florent Manavuto (23.46) Six hommes ont nagé dans les 24 secondes de la finale de 50 papillons.

Lors de l’édition de décembre du Championnat de France Elite (23.39), Crusade était à un peu plus de 0,02 de son temps gagnant, enregistrant sa place dans le monde et devant les tirs de Manatou. Thomas Brun23.54 de cette rencontre pour confirmer son entrée dans l’épreuve de Budapest.

Manaudou était à 23,31 sur le FFN Golden Tour en mars.

Byron a terminé troisième à 23,69 Julian Libération conditionnelle (23.80) et Clément Chechi (23.84) Secchi vient de remporter le prix du Meilleur nageur de l’année aux Championnats sportifs U au Canada fin mars, où il a étudié à l’Université McGill.

READ  Tour d'Italie | Mark Cavendish manquera probablement le Cavendish Tour de France après avoir été sélectionné pour

Né en 2006 Dans Ethan Dumas L’horloge de 24,31 a battu le record national du groupe d’âge pour les garçons de moins de 17 ans, contre 24,35 précédemment établi par les Olympiens. Mehdi Metella Et Nance Masellier.

400 finales gratuites pour les femmes

  • Record de France : 4 : 01.13, Camille Muft, 2012
  • Coupe du monde FFN : 4 : 10.57
  1. Anastasia Kirbynikova (RUS), 4: 09.59
  2. Charlotte Bonnet (FRA), 4 : 11.99
  3. Adline d’abord (FRA), 4: 14.30

Origine russe Anastasia Kirbynikova Est à un centimètre de la France Charlotte Bonnet Dans le deuxième 100 et avec un 30,5 final 50, elle a remporté la victoire en 2,4 secondes et a remporté le 400 libre féminin à 4: 09,59.

Kirbynikova a établi un nouveau record du monde de 4: 06,26 minutes aux Championnats de Russie à Kazan lundi, il y a un an. Il représente la FFN dans ce tournoi.

Bonnet est le nageur le plus rapide depuis 2015, enregistrant son temps à 4 : 11,99 aux Championnats de décembre (4 : 12,19) et le réduisant de moitié par dix. Cependant, c’est plus dommage qu’une qualification pour le Championnat du monde. Il a eu 4: 09.89 PB depuis mars 2014.

100 m brasse hommes, finale

  • Record de France : 58.64, Hughes Dubosk, 2009
  • Coupe du monde FFN : 59,75
  1. Carl Itcozy (FRA), 1 : 00.77
  2. Antoine Wickvert (FRA), 1: 00.88
  3. Clément Barbe (FRA), 1 : 01.46

Carl Itcozy A réalisé le meilleur temps pour remporter le 100 m brasse masculin. Antoine Wickvert 1 : 00.77 à la fois.

Aux Championnats de France Elite en décembre, Idkasi a atteint le pp de 1 :00.82, où lui et Wickvert ont gagné 1 :00.94 et ont égalé la finale. Wickvert était plus rapide qu’il ne l’était à 1: 00,88 il y a quatre mois, mais aucun n’a atteint la coupe FINA «A» de 59,75.