janvier 16, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Joshua Primo, le plus jeune joueur de la NBA, de Mississauga

Dans les bons et normaux temps de la NBA, Rapaces Il rassemblera des dizaines de jeunes enfants avant chaque match, s’alignera devant les joueurs des deux équipes et leur permettra de rester debout pendant que les hymnes nationaux sont joués.

C’est mignon, c’est traditionnel et cela fait un excellent affichage vidéo sur le tableau de bord pendant que les chansons jouent. Mais il semble toujours être coincé avec les enfants, et la chance de rester là et de sourire résonner pour les années à venir.

C’est certainement arrivé avec le plus jeune joueur de la ligue, un adolescent dont la première apparition sur le terrain de la NBA a été un accessoire d’hymne.

« Toute mon équipe devait affronter les Raptors et j’ai été impressionné par les étoiles (que) j’ai pu voir Rudy Gay pour la première fois », a déclaré Joshua Primo, originaire de Mississauga, qui jouait la saison junior avec les San Antonio Spurs. Mardi. « Ils étaient une énorme raison pour laquelle j’aime ce jeu. »

Les liens de Primo avec les Raptors et le basket-ball au Canada sont profonds et ont commencé un voyage qui s’est terminé avec le gardien de six pieds six pouces devenant le 12e choix du repêchage de la NBA l’été dernier. Il a regardé de près les Raptors quand il était jeune et attribue son temps à École universitaire Royal Crown Scarborough comme un point clé de son développement.

Il a travaillé avec l’équipe canadienne sur quelques camps et séances d’entraînement. « L’un de mes plus grands objectifs est de jouer pour l’équipe nationale canadienne, puis de participer aux Jeux olympiques, a-t-il déclaré.

READ  Matthew Tkachuk parle du contrat du frère de Brady : "Ils ne sont pas très proches"

Pour ce faire, l’adolescent, qui a fêté ses 19 ans la veille de Noël, doit continuer à se développer comme il l’a fait lors d’une saison recrue prometteuse en NBA. Il avait les 15 meilleurs points de la saison lorsqu’il était Les Spurs ont été étranglés par les Raptors Mardi soir, l’entraîneur de San Antonio, Greg Popovich, continue d’admirer le talent et l’éthique de travail de Primo.

Popovich a parlé du futur Hall of Famer qui faisait partie intégrante des quatre titres NBA de San Antonio. « Tony avait 19 ans, mais la différence était que Tony avait joué deux ans contre des hommes adultes dans les ligues européennes avant de venir. C’est donc un peu différent.

« Mais Joshua a une maturité étrange pour lui, une sorte d’attitude cohérente. La NBA ne l’intimide pas ou quoi que ce soit du genre. Il prend de bonnes décisions. Il sait vraiment comment jouer. Il comprend le jeu. C’est juste une question de devenant plus forts et réalisant que ce sont des hommes et qu’ils le sont. Ils s’en prennent à votre tête, pour ainsi dire.

Primo semble être dans un endroit idéal pour se développer. Les Spurs construisent une équipe pour l’avenir, Popovic est considéré comme l’un des meilleurs entraîneurs de l’histoire de la NBA capable de développer des joueurs et des personnes, et Primo semble avoir la personnalité et les compétences pour profiter de ses opportunités. Il partage son temps entre San Antonio et la société G League de la franchise à Austin, au Texas, mais Primo en sait assez pour apprécier où il se trouve.

READ  La LNH reporte le match Stars-Coyotes dimanche

« C’est très simple avec Coach Pop », a-t-il déclaré. « C’est un gars formidable en dehors du basket-ball, qui demande toujours comment nous allons tous en dehors du jeu. Il se soucie de nous en tant qu’êtres humains, pas seulement en tant que joueurs, et je pense que la communication est vraiment utile. Il est vraiment doué pour simplement communiquer avec les gens et je pense que cela aide aussi sur le terrain. »

Et si Primo tient sa promesse de faire ce qu’il peut pour aider le Canada à retrouver son importance internationale, il sera le bienvenu.

« C’est un bon gars, il veut vraiment jouer pour le Canada, il l’a vraiment fait savoir, ce qui est formidable », a déclaré l’entraîneur de l’équipe nationale Nick Norse. «Nous allons certainement le mettre dans le giron à un moment donné. C’est bon de voir arriver un autre tireur de bonne taille. »

Rejoindre la conversation

Les conversations sont les opinions de nos lecteurs et sont soumises à code de conduite. La star n’approuve pas ces opinions.