octobre 2, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

France : l’agence anti-fraude de l’UE enquête sur le candidat Le Pen

PARIS (AP) – Les procureurs français examinent un rapport de l’agence frauduleuse de l’Union européenne sur des allégations selon lesquelles la candidate présidentielle d’extrême droite française Marine Le Pen et d’autres membres de son parti nationaliste auraient détourné des fonds publics alors qu’ils siégeaient au Parlement européen.

Le service de renseignement français Mediapart a publié le rapport quelques jours avant le visage de Le Pen de l’actuel Emmanuel Macron lors d’un second tour des élections qui pourrait déterminer l’orientation future de l’Europe dimanche. Le parti de Le Pen, le Rassemblement national, cherche à réduire les pouvoirs de l’Union européenne.

Le Pen a nié l’acte répréhensible, qualifiant le rapport de « faux pas de l’UE à quelques jours du second tour des élections ». S’exprimant lors d’un rassemblement de campagne en Normandie lundi, il a déclaré: « J’y suis bien habitué et je pense que les Français ne tomberont pas du tout dans le piège. »

Une enquête similaire sur la fraude de l’UE a été publiée avant l’élection présidentielle française de 2017, perdant face à Le Pen Macron. Les premières charges ont été remises à Le Pen par les enquêteurs français Cette affaire est toujours en cours.

À l’approche du vote de dimanche, le centriste pro-UE Macron met en avant Le Pen.Bien que le pari soit plus serré que ce à quoi ils ont été confrontés en 2017.

Le cabinet de fraude européen OLAF a remis son dernier rapport le mois dernier au parquet de Paris, qui a déclaré lundi qu’il était « en train d’enquêter ». Aucune enquête officielle n’a encore été ouverte et aucun détail n’a été dévoilé.

READ  La France rejette la revendication britannique d'empêcher « le passage de tous les bateaux d'expatriés » | La France

Selon Mediapart, le rapport de l’OLAF a révélé que Le Pen, son père incendiaire et fondateur du parti Jean-Marie Le Pen, et d’autres membres du parti qui ont siégé au Parlement européen ont utilisé 617 000 euros d’argent public à des fins « imaginaires ». Entreprises proches de la fête. Le bureau de la fraude recouvrerait les fraudes financières et potentielles et les frais frauduleux.

Mediapart a accusé des membres du parti OLAF de « violations graves » et de « comportements inappropriés » de membres du Rassemblement national – anciennement Front national – « ternissant la réputation des organisations syndicales ».

L’OLAF n’a pas répondu dans l’immédiat aux demandes de commentaires sur le lundi férié en Belgique et dans plusieurs pays européens.

Ce n’est pas la première fois que Le Pen est accusé d’avoir détourné des fonds européens. Parmi les nombreux problèmes juridiques qui ont entraîné son parti vers le bas, il y avait les premières allégations contre Le Pen en 2018, basées sur une enquête distincte de l’OLAF, qui accusait les membres de son parti d’utiliser des aides aux activités politiques du parti sur la liste de paie du Parlement européen. D’autres partis politiques français ont fait face à des accusations similaires.

Le Pen, qui a siégé au Parlement européen de 2004 à 2017, a souri pour un selfie lorsqu’il a rencontré des centaines d’électeurs lundi dans la ville normande de Saint-Pierre-en-Auge. Un petit groupe de partisans de Macron a sorti des affiches pour persuader les électeurs d’arrêter le mouvement d’extrême droite en France.

Elle et Macron font face à un débat important mercredi.

READ  Près du plus bas record, la France a été poussée à la troisième place

___

Contribution de Jermias Gonzalez de Saint-Pierre-en-Azil.

___

Suivez l’AP sur les informations sur les élections françaises sur https://apnews.com/hub/french-election-2022