septembre 28, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Fracture : Il n’y a pas d’entente dans Algoma Steel

Il n’y a pas de grève immédiate, mais l’entreprise est en mesure de licencier des travailleurs la semaine prochaine

La section locale 2251 des Métallurgistes unis a informé ses 2 000 membres que les négociations contractuelles avec Algoma Steel ont été interrompues vendredi lorsque les deux parties n’ont pas pu s’entendre sur qui était censé soumettre une offre originale.

Alors que leur contrat actuel expire à 23 h 59 lundi, les pourparlers sont terminés et les métallos tiendront des réunions pour présenter l’offre finale d’Algoma à ses membres le jeudi 25 août.

Un vote sur l’émission est prévu les 29, 30 et 31 août.

Le comité de négociation a également avisé Algoma Steel que même si elle était en position de grève légale, elle ne retirerait pas ses services avant huit heures après la date prévue des résultats du vote.

Le syndicat a déclaré aux travailleurs que « sauf avis contraire de l’entreprise, tous les membres de la section locale 2251 doivent venir travailler le 16 août 2022 et continuer jusqu’à ce que le résultat du vote soit connu ».

La section locale 2251 a également déclaré vendredi que l’entreprise était en position de fermeture légale à partir de 12 h le 16 août et que les travailleurs seraient probablement fermés.

Voici ce que la fédération locale a dit à ses membres :

Le 11 août 2022, le syndicat a contacté l’entreprise pour voir s’il y avait une valeur à la réunion dans le but de parvenir à un accord sur une augmentation de salaire.

Le syndicat avait l’impression que si le syndicat s’engageait à renoncer à des augmentations salariales de 3,5 % pour chaque année de la convention collective, l’entreprise était prête à discuter du mouvement sur les salaires.

Il convient de noter que le syndicat est passé à plusieurs reprises de l’augmentation salariale initialement proposée à 3,5 pour cent par année de la convention collective.

De plus, la position du syndicat a toujours été que le COLA est complètement séparé des discussions sur les augmentations salariales.

Dans le même temps, le syndicat négociait de bonne foi et l’entreprise émettait des remerciements du PDG décrivant ses « dernières, meilleures et dernières offres ».

La position de l’entreprise était que le syndicat devrait permettre aux membres de voter.

La position de la guilde était qu’elle ne pouvait pas faire ces « dernières, meilleures et dernières offres » aux membres parce que la guilde n’était pas disposée à les honorer comme des offres équitables.

Lors de la réunion d’aujourd’hui, les discussions sur qui ferait une offre originale à l’autre partie se sont arrêtées.

READ  Apple devrait laisser les applications de rencontres proposer d'autres options de paiement dans l'App Store

Encore une fois, la position du syndicat était qu’il avait répondu le dernier jour avec une offre raisonnable consistant en une liste considérablement raccourcie d’offres non monétaires (langage du contrat, etc.) et une augmentation de salaire réduite à 3,5 pour cent par an.

Malgré le fait que le syndicat s’était engagé à céder 3,5 %, l’entreprise voulait que le syndicat fasse une offre qui conduirait le syndicat à négocier avec lui-même.


En conséquence, les discussions ont pris fin aujourd’hui et le syndicat a informé l’entreprise qu’un vote sur la dernière (deuxième) offre « dernière, meilleure et finale » serait prévu.

Le but du vote est de montrer l’appui des membres à la position de leur comité de négociation et le fait que les membres trouvent la « dernière, meilleure et dernière offre » inacceptable.


Nous avons clairement informé l’entreprise que le vote n’était pas pour répondre à leur demande, mais pour s’assurer que les membres ont pris la décision et que les membres envoient un message clair à l’entreprise.


À cette fin, la Fédération a prévu trois réunions le jeudi 25 août 2022, à 9 h 30, 15 h 30 et 19 h 30, au Quattro Hotel and Conference Centre, 229 Great Northern Rd.


Réunion pour informer les membres et préciser que les offres ne sont pas acceptables et pour fournir aux membres la recommandation du comité de négociation de rejeter l’offre de l’entreprise et de déclencher la grève.


Les membres auront 48 heures pour examiner et discuter de la « dernière, meilleure et dernière offre » de la société et un vote aura lieu.

Le vote aura lieu au 550 Queen Street W (à l’ouest des voies du côté nord de Queens Street, veuillez noter que le parking est accessible du côté de la rue Albert), le 29 août 2022 de 8h30 à 16h30 le 30 août 2022 de 8 h 30 à 16 h 30 et le 31 août 2022 de 5 h 30 à 21 h 30

Le comité de négociation a également informé l’entreprise que bien que le syndicat soit en mode de grève légale, le syndicat n’a pas retiré les services de ses membres et s’est mis en grève jusqu’à huit heures après la date prévue des résultats du vote.

À moins d’avis contraire de l’entreprise, tous les membres de la section locale 2251 doivent se présenter au travail le 16 août 2022, jusqu’à ce que le résultat du vote soit connu.


L’entreprise est également en mode arrêt légal à partir de 12h00 le 16 août 2022.

Nous sommes peut-être enfermés.