décembre 6, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Fiji Times » La France a battu le Canada pour une autre médaille de bronze en Coupe du monde

AUCKLAND (Reuters) – La France a couru en cinq essais pour battre le Canada 36-0 lors des barrages pour la troisième place de la Coupe du monde féminine à Eden Park samedi pour décrocher le bronze pour la septième fois en neuf éditions du tournoi.

L’ailier Marine Manager a marqué deux essais et les finalistes de France 2014 ont été impitoyables devant Lock Matzou Fall, l’exceptionnelle demi de mêlée Pauline Borden et la pilier Annele Deshaye.

La France, qui s’est vu refuser une place dans sa première finale après que Caroline Drouin a raté un penalty contre la Nouvelle-Zélande la semaine dernière, a tenu les Canadiens en échec avec une défense brutale en seconde période, même lorsque Gabriel Vernier a été envoyé à la poubelle.

Il y avait aussi une certaine capacité française à avancer et l’effort de Borden est venu après que le centre Vernier ait traversé la défense canadienne, tandis que le premier du manager a été envoyé du côté aveugle.

« Nous sommes très satisfaits de cette médaille », a déclaré Vernier. «Ce fut une semaine vraiment difficile après la semaine dernière, nous avons mis tout notre cœur et tout mis en œuvre.

« Nous avons eu une bonne défense tout au long du tournoi, c’est notre marque de fabrique et j’espère que nous ferons mieux dans les matches à venir. »

Drouin a marqué 11 points sur le tee la semaine dernière et a apporté quelques corrections à un affichage presque parfait avec des coups de pied placés.

Le Canada était le seul demi-finaliste sans contrat professionnel complet et devrait être fier d’avoir approché l’Angleterre, tête de série, lors de la demi-finale de la semaine dernière.

READ  Victoire majestueuse de Motrich pour la Croatie en France

« Nous n’avons pas été assez bons aujourd’hui, honneur à la France », a déclaré la capitaine canadienne Sophie de Goet.

« Nous sommes venus ici pour gagner une Coupe du monde, nous sommes donc déçus, mais j’espère que ce sera une bonne base pour l’avenir. »

Les hôtes et champions en titre de la Nouvelle-Zélande affronteront les favoris de la coupe, l’Angleterre, lors de la finale de samedi à Eden Park.