janvier 19, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Équipes de taxis de la LNH – TSN.ca

La LNH sortira d’une pause de vacances prolongée avec des équipes de taxis et d’autres révisions de la liste, une mesure prise pour se prémunir contre de nouvelles perturbations de la saison au milieu d’un plus grand nombre de joueurs et d’entraîneurs entrant dans le protocole COVID-19 dimanche.

Chaque équipe sera autorisée à disposer d’une escouade de taxis de six joueurs maximum et à faire des convocations d’urgence de mineurs si l’absence de COVID-19 oblige quelqu’un à jouer sans escouade complète. Les équipes de taxis, qui ont été utilisées pendant la saison 2021 raccourcie, devraient être en vigueur au moins jusqu’à la pause All-Star début février.

Le sous-commissaire Bill Daley a confirmé les règles de la nouvelle liste dans un e-mail à l’Associated Press. Il a été signalé pour la première fois par Sportsnet.

En vertu des nouvelles dispositions, toute équipe qui a honte d’avoir 12 attaquants, six défenseurs et deux gardiens de but peut amener un joueur de la LNH sans jouer un match avec moins de 18 patineurs réguliers. Des convocations d’urgence peuvent également être adressées aux joueurs dont le plafond salarial a dépassé 1 million de dollars, contre 850 000 $ auparavant.

Les joueurs de l’escouade de taxis seront comptés comme étant dans le palais à des fins de chapeaux. Ils peuvent être là pour un maximum de 20 jours.

L’objectif des changements est de maintenir la saison de la LNH en cours après que 64 matchs ont déjà été reportés pour des raisons de coronavirus. Les 14 matchs initialement prévus lundi ont été précédemment reportés pour permettre l’analyse des tests COVID-19 par les joueurs, les entraîneurs et le personnel dimanche lors du retour dans les installations de l’équipe.

READ  Les meilleurs Blackhawks sont debout et parlent et sont très réactifs après avoir été emmenés à l'hôpital

« Je crois comprendre que chaque match maintenant prévu sera joué, à moins qu’il n’y ait un changement pour une raison quelconque », a déclaré le directeur général des Islanders de New York Lou Lamoreello, dont l’équipe doit jouer à nouveau mercredi. « Tout ce que nous avons, c’est (est) que nous allons jouer. Nous n’avons aucune indication que nous n’allons pas jouer. « 

Le retour dans les installations de l’équipe a également apporté le résultat attendu des ajouts à la liste des protocoles COVID-19 à travers la ligue.

Le champion en titre de la Coupe Stanley Lightning de Tampa Bay a ajouté des gardiens Andreï Vasilevsky Et Brian Elliot, la défense Mikhaïl Serguetchev, en avant Pierre Edouard Bellemare Et l’entraîneur adjoint Rob Zettler est sur la liste. Les insulaires ont ajouté des attaquants Antoine BouvierEt Cal ClatterbuckEt Zach Barris, Et Olivier Wallstrom et l’activer Matthieu Barzal.

Défense des Stars de Dallas Miro Heskanen, les attaquants Jason RobertsonEt Joël KivirantaEt Radek a éclos Et Michel RavelDéfense des Flyers de Philadelphie Ryan EllisBuffalo Cypress, en avant ! Dylan cousins Et Marc Jankowski Entraîneur Don Granato, attaquant des Panthers de la Floride Jonathan HuberdeauCentre des Bruins de Boston Charlie Coyle Je suis aussi entré dans le protocole.

Al-Saber a déclaré que Cousins, Jankowski et Granato n’avaient aucun symptôme. L’équipe a annulé un entraînement prévu, qui devait être le premier de Buffalo depuis le 18 décembre.

La LNH a commencé ses vacances de Noël annuelles un jour plus tôt que prévu la semaine dernière au milieu d’une augmentation rapide des résultats positifs des tests COVID-19 parmi les joueurs. À l’époque, plus d’un quart des 32 équipes de la ligue étaient fermées en raison de l’épidémie.

READ  La performance impressionnante des Canucks ne change pas grand-chose à leur environnement sombre

En raison de ses sept équipes basées au Canada, la LNH ne peut pas continuer à diriger la NFL en ne procédant pas à un test complet des joueurs entièrement vaccinés et asymptomatiques. Lamoreello a déclaré que les officiels de la ligue faisaient de leur mieux sans aucun contrôle sur les règles et les restrictions établies par les gouvernements fédéral et provinciaux du Canada.

« À moins que nous ne jouions au Canada et que nous n’ayons pas d’équipes au Canada, vous pouvez y penser, et bien sûr, cela sera pris en compte », a déclaré Lamoreello à propos de la modification des exigences de test. Mais avec les lignes directrices et les règles canadiennes, c’est impossible que cela se produise. Nous ne pourrons pas obtenir de matchs sans les tests requis pour jouer au Canada. »

___

Plus d’informations sur AP NHL : https://apnews.com/hub/nhl et https://twitter.com/AP_Sports