avril 22, 2024

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Damien Warner remporte l’or en dribble en heptathlon lors de l’effort record canadien Inner Worlds

Damien Warner remporte l’or en dribble en heptathlon lors de l’effort record canadien Inner Worlds

Damian Warner est champion du monde pour la première fois en athlétisme

Le natif de London, en Ontario, a terminé troisième du 1000 m masculin, la dernière épreuve d’heptathlon à Belgrade, en Serbie, battant le Suisse Simon Emmer pour remporter son premier titre dans trois épreuves mondiales en salle.

Warner est le meneur de la saison avec 6 489 points, battant son record canadien de 146 points. Le joueur de 32 ans a terminé deuxième, cinq points derrière le vainqueur de 2018, Kevin Mayer, et a terminé septième en 2014.

« Je vais [to Serbia] Warner, le champion olympique de décathlon, a récemment déclaré à CBC Sports : « Ça ne va pas être facile, mais ça ne sera jamais comme ça. Vous voulez faire de votre mieux et gagner sera la cerise sur le gâteau. Vous voulez aussi pour voir que tu es en pleine forme. »

Regarder | Warner a terminé troisième du 1000 m pour remporter le titre d’heptathlon :

Damien Warner a remporté la médaille d’or de l’heptathlon pour la troisième place du 1000 m

Le Canadien a remporté le titre des Championnats du monde en salle avec 6 489 points à Belgrade. 9:10

Warner a réussi un temps de 2: 39,32 secondes au 1000 m et 2,20 secondes derrière son record personnel de 2: 37,12 de 2018 à l’intérieur. Emer a terminé neuvième sur 10 des 1 000 coureurs samedi avec son meilleur temps de la saison en 2: 53,54. Il a affiché 2: 51,14 PB en février 2020.

Ehammer a terminé avec 6 363 points pour établir un record suisse et a affronté Warner depuis le début de la compétition de sept matchs vendredi.

L’Australienne Ashley Moloney, médaillée de bronze olympique 2020, a décroché une autre médaille de bronze samedi avec 6 344 points.

Met 7.61sec PB en 60m haies

Avant d’entrer dans le monde à l’intérieur, Warner a suggéré qu’il pourrait se surprendre avec une solide performance dans le 1000.

« Je suis toujours rapide », a-t-il déclaré, « et je sais que je suis en forme et en bonne santé, donc tout est possible. »

Regarder | Warner remporte le 60 mètres haies pour commencer samedi :

Damien Warner court pour remporter la première place du 60 m haies aux Championnats du monde d’athlétisme en salle

Londres, Ont. Son compatriote Damien Warner a marqué 7,61 pour prendre la tête du 60 mètres haies masculin. L’événement, qui fait partie de l’heptathlon, a eu lieu lors de la deuxième journée des Championnats du monde d’athlétisme en salle à Belgrade, en Serbie. 2:47

READ  Mourinho Roma se préoccupe des joueurs heureux, pas des fans hérités

Le Canadien a ouvert la compétition de samedi avec un record personnel de 7,61 secondes au 60 m haies masculin pour prendre une avance de 38 points sur Emer avant de voir son adversaire franchir 5,10 m au saut à la perche pour gagner 23 points dans l’épreuve finale. . La meilleure performance de Warner au saut à la perche était de 4,90.

Mayer n’a pas concouru ce week-end, s’étant retiré plus tôt ce mois-ci en raison de problèmes de tendon d’Achille qui se sont aggravés après avoir contracté le coronavirus en janvier, qui a suivi une deuxième vaccination en septembre dernier.

Il y a sept mois, Warner a remporté sa première médaille d’or aux Jeux d’été avec un record olympique de 9 018 points pour vaincre Mayer (8 726).

Je vais dans le bon sens avec les étapes que nous avons franchies cette année d’un point de vue technique et d’un point de vue formation.Heptathlon canadien Damien Warner

À la mi-février, Warner était en désordre pendant l’entraînement et a déclaré à son entraîneur, Jar Lechon, qu’il se sentait « effrayé » et « pas préparé » à concourir dans le monde du futsal. Mais l’entraîneur Dennis Nielsen, le physiothérapeute de longue date Dave Zelipka et le psychologue du sport Jean-François Menard se sont ralliés à lui, disant à Warner qu’il était en meilleure forme physique qu’il ne le pensait.

« Je pense qu’il y a encore un peu de funk en moi, mais je vais dans la bonne direction avec les mesures que nous avons prises cette année, tant du point de vue technique que du point de vue de l’entraînement », a déclaré Warner.

Dans d’autres matchs canadiens samedi, Marco Arup, d’Edmont, a pris les devants sur 650 mètres dans la finale du 800 m avant de disparaître et de terminer dernier dans un groupe de huit hommes en une minute 47,58 secondes. Lucia Stafford, de Toronto, a terminé huitième de la finale du 1500 m féminin et Lindsey Butterworth. Elle s’est rendue à la finale de dimanche au 800 m féminin.

Arup, qui a remporté le concours de vendredi avec un temps de 1: 48,13, a décollé de la ligne de départ et a pris la tête avant d’être dépassé par Mariano Garcia de l’extérieur en route vers un temps gagnant de 1: 46,20, le premier Espagnol à remporter l’événement depuis . Coloman Trapado (1:47.42) en 1985.

Arop, 23 ans, a établi le record canadien en salle à 1:45.90 le 9 février 2019 à Clemson, en Caroline du Sud.

READ  Le joueur canadien Bergevin pourrait enfin rire après que Kotkaniemi ait perdu un papier

Le Kenyan Noah Kibet (1:46.35) et l’Américain Bryce Hubble (1:46.51) ont terminé sur le podium.

Stafford 13 à ses débuts olympiques

Stafford, également âgée de 23 ans, a raté 1 500 dpi de 68 à 100 millisecondes lors de son premier monde en salle. La sœur cadette de la détentrice du record canadien Gabriella Debus Stafford. Il y a un mois, Lucia a remporté le mile féminin avec un temps de 4:24:42, le deuxième temps le plus rapide d’une Canadienne après celui de Gabriella en 4:19.73.

En août dernier à Tokyo, Lucia ne s’est pas qualifiée pour les demi-finales du 1500 m olympique et a terminé 13e avec un total de 4:02,12 PB.

Godaf Tsegae s’est enfui du terrain samedi, menant une attaque éthiopienne sur le podium dans un temps interne record de 3: 57.19. Il a été suivi par Aksumawit Embai et Hrut Michsha en 4:02.29 et 4:03.39 respectivement.

Butterworth, qui est originaire de North Vancouver, en Colombie-Britannique, a franchi la ligne d’arrivée à 2:01.99 pour se qualifier sixième pour la finale du 800 m féminin, prévue à 13h05 HE dimanche.

La championne canadienne de 2021 a couru une manche de 2:02.45 lors de ses débuts olympiques à Tokyo, mais ne s’est pas qualifiée pour les demi-finales, terminant 32.

Lors de la finale très attendue des 60 m masculins samedi, l’actuel détenteur du record du monde Christian Coleman n’a pas pu défendre son titre, marquant 6,41 et perdant 3-1000 de seconde contre l’Italien Marcel Jacobs, qui a été le premier champion du monde des 100 m. Jeux d’été pour courir le monde à l’intérieur.

Coleman, qui n’était pas éligible pour participer aux Jeux olympiques de l’été dernier alors qu’il purgeait une suspension pour avoir enfreint les règles antidopage, a mené la course de samedi à 10 mètres de l’arrivée mais a montré une tension dans ses épaules, tandis que Jacobs de six pieds a levé les genoux. Et poussé fort jusqu’à la ligne.

READ  La blessure à la jambe de Giannis jette un nuage noir sur la victoire des Bucks contre les Celtics

Coleman, le 100e champion du monde, tentait de devenir le premier homme à répéter le 60e titre de champion en salle depuis que le Canadien Bruni Soren avait réussi l’exploit en 1995 à Barcelone.

Le coéquipier de Coleman, Marvin Bracey, a couru un 6.44 PB samedi pour terminer troisième, et Bolade Ajomale de Richmond Hill, Ontario, a terminé septième en 6.63.

Mahochich remporte la médaille d’or au saut en hauteur de l’Ukraine

Yaroslava Mahochich, qui a été forcée de fuir sa maison à Dnipro après l’invasion de l’Ukraine par la Russie, a déclaré qu’elle se battait pour son pays sur le terrain après avoir remporté l’or au saut en hauteur féminin samedi.

Le jeune homme de 20 ans, champion d’Europe de compétition en salle, a passé des jours dans un abri en sous-sol avant de parcourir trois jours de route pour rejoindre la Serbie, un périple de près de 2 000 kilomètres.

Mahochich a remporté l’or avec un saut de 2,02 m samedi, tandis que l’Australienne Eleanor Patterson a remporté l’argent et Nadezhda Dubovitskaya du Kazakhstan a remporté le bronze.

« C’était très important pour moi, ma famille et mon pays », a déclaré Mahutchik, qui a remporté le bronze l’été dernier, à BBC Sport.

« Je ne pense pas à la compétition et à l’entraînement. Pour moi, venir ici a été difficile – trois jours en voiture – et sauter ici a été très difficile psychologiquement car mon cœur est toujours seul.

« C’est très difficile mais je pense que j’ai bien fait pour mon pays parce que je protège mon pays sur la piste. Je pense que c’est quelque chose de très important pour mon pays. »

Maria Lasitskene, qui a remporté la médaille d’or olympique pour l’équipe du Comité olympique russe, a été disqualifiée de la compétition après que l’athlétisme mondial a interdit les athlètes et les officiels de Russie et de Biélorussie.