août 17, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Coups de rappel COVID-19 : Lequel devriez-vous obtenir ?

L’Ontario est l’une des dernières provinces à étendre l’admissibilité aux doses de rappel, annonçant que les résidents de 18 ans ou plus pourront réserver La date de la troisième dose Depuis le 4 janvier.

Cela vient peu de temps après Publication de nouvelles directives Du Comité consultatif national canadien de l’immunisation (CCNI) sur les rappels COVID-19. Alors que de plus en plus de personnes deviennent admissibles à leur troisième dose, le nombre de cas d’Omicron au Canada continue d’augmenter, de plus en plus de Canadiens se demandent probablement quel type de rappel ils peuvent recevoir.

À l’heure actuelle, seuls les vaccins à ARNm sont autorisés comme rappel au Canada – et cela inclut à la fois Pfizer-Biwantech Et moderne. Basé sur Recommandations du CCNI, il est également clair que les vaccins à ARNm sont les activateurs préférés pour la plupart de la population.

Les experts disent que peu importe lequel des deux est pris comme rappel, tant qu’il s’agit d’un vaccin à ARNm.

Le Dr Zahid Butt est un épidémiologiste spécialisé dans les maladies infectieuses basé à Waterloo, en Ontario. Alors que les données concernant l’efficacité des renforçateurs continuent de se développer, il a déclaré qu’il n’y avait pas assez d’écart pour montrer qu’un renforçateur fonctionne mieux que l’autre.

Il a dit dans une entrevue téléphonique avec CTVNews.ca sur le site jeudi.

Comme ils proviennent tous les deux du même type de vaccin, il n’y a rien de mal à mélanger les doses, a déclaré Pat, comme obtenir une dose de rappel Moderna après une double dose de Pfizer, ou vice versa.

Une seringue de rappel Pfizer contient la dose complète du vaccin ordinaire, soit 30 microgrammes. Pendant ce temps, la dose de vaccin de rappel de Moderna contient 50 microgrammes, soit la moitié de la dose de vaccin ordinaire. Pott a déclaré que malgré la différence de quantités, le fait qu’ils proviennent tous deux du même type de vaccin signifie que l’un peut facilement être utilisé avec l’autre.

READ  Coronavirus: ce qui se passe au Canada et dans le monde lundi

Ils utilisent la même technologie, la technologie du vaccin à ARNm ; Pour cette raison, ils peuvent être utilisés de manière interchangeable.

Pour les personnes âgées de 18 à 29 ans, Suggère le CCNI Une dose de rappel du vaccin Pfizer peut en effet être préférée.

« [Pfizer] Il n’a pas autant d’effets secondaires que la péricardite et la myocardite, qui sont légèrement plus élevés chez ceux qui prennent Moderna », faisant référence aux rares effets secondaires du vaccin COVID-19 qui peuvent provoquer une inflammation de la muqueuse autour du cœur ainsi que des muscles C’est le groupe d’âge le plus vulnérable [these side-effects]. « 

Selon le CCNI, les patients qui ont reçu leur deuxième dose de Pfizer ont signalé des taux de Myocardite et péricardite Plus d’effets secondaires que ceux qui ont pris leur deuxième dose de Moderna. Les preuves concernant l’injection de rappel de Moderna sont actuellement limitées.

Pour les adultes de 70 ans ou plus, ainsi que pour ceux qui sont immunodéprimés ou qui vivent dans des maisons de soins de longue durée et d’autres espaces de vie, Pfizer et Moderna sont tous deux recommandés comme boosters. Toute personne de ces groupes recevant Moderna comme rappel devrait recevoir la dose complète du vaccin au lieu d’une demi-dose, selon les recommandations du CCNI.

De plus, pour toute personne qui a commencé avec un vaccin viral COVID-19 à base de vecteur – soit deux doses d’AstraZeneca soit une dose de Johnson & Johnson – la préférence reste d’obtenir une dose de rappel du vaccin à ARNm, a déclaré le Dr Matthew Oughton, spécialiste des maladies infectieuses à l’Hôpital général juif et à l’Université McGill à Montréal.

« Si vous obtenez un vaccin à vecteur viral comme chaîne de base… alors le rappel recommandé est le vaccin à ARNm », a-t-il déclaré à CTVNews.ca lors d’une entrevue téléphonique le 18 novembre. Le risque d’une diminution plus rapide de l’immunité.

READ  Le Premier ministre des Îles Salomon exclut une base militaire chinoise et déclare que l'Australie est un "partenaire de sécurité préféré" | îles Salomon

Cependant, pour toute personne qui a eu des complications liées à la dose d’ARNm dans le passé ou qui ne peut pas en avoir accès, un vaccin à base de vecteur viral est plutôt recommandé comme vaccin de rappel.

S’en tenir à la même marque en tant qu’approche « raisonnable »

Pour ceux qui ont reçu deux doses de Pfizer ou deux doses de Moderna, certains médecins suggèrent également de prendre la même marque d’ARNm comme rappel.

La Dre Lisa Barrett est spécialiste des maladies infectieuses et professeure à l’Université Dalhousie à Halifax. Elle a décrit cela comme une approche « raisonnable » pour décider quels renforçateurs utiliser. Une fois que le corps a établi sa capacité à tolérer le vaccin, il est logique de continuer à l’utiliser, a-t-elle déclaré.

« C’est vraiment juste un moyen de réduire le profil des effets secondaires que vous pourriez avoir », a déclaré Barrett à CTVNews.ca lors d’une entrevue téléphonique jeudi. « Pas parce que l’un est plus orienté vers les effets secondaires que l’autre, mais parce que si tu te prouves que tu n’as pas de réaction à cette marque, vas-y. »

Ceci s’applique également aux patients recevant une dose unique du vaccin AstraZeneca et une dose unique du vaccin à ARNm. Barrett a déclaré qu’il était logique de recevoir le même vaccin à ARNm que le vaccin de rappel. Mais cela incite aussi les patients à faire attention à la disponibilité.

« S’il faut beaucoup de temps pour obtenir, disons, Moderna parce que vous avez déjà eu Moderna et que Pfizer est disponible, vous pouvez également envisager de vous faire vacciner Pfizer », a-t-elle déclaré. « Choisissez le vaccin à ARNm le plus disponible, surtout si vous vous trouvez dans une région où il peut y avoir beaucoup de virus. »

Un booster offre-t-il plus de protection contre l’omicron que l’autre ?

Pour la plupart, a déclaré Barrett, il reste à voir dans quelle mesure les vaccins actuels et les doses de rappel sont efficaces pour protéger contre la nouvelle variante Omicron COVID-19, bien que d’autres études se poursuivent.

READ  La pluie après une éruption volcanique entrave les efforts de sauvetage en Indonésie alors que le nombre de morts augmente

1 étude par Des chercheurs israéliens montrent Deux doses de vaccin Pfizer, suivies d’une dose de rappel de Pfizer, offrent une protection significative contre Omicron. Ces résultats sont similaires à ceux rapportés par Pfizer et BioNTech Plus tôt la semaine dernière.

Les données préliminaires indiquent que deux doses du vaccin de Pfizer peuvent ne pas être suffisantes pour protéger contre l’infection par la variante Omicron. Des tests de laboratoire ont cependant montré que la dose de rappel Augmenter les niveaux 25 fois plus d’anticorps antiviraux, par rapport à seulement deux doses. Ces résultats n’ont pas fait l’objet d’un examen scientifique.

Bien que ces premiers résultats puissent sembler prometteurs, Barrett a insisté sur le fait qu’il est important d’attendre et de voir comment cela se traduit par une protection dans le monde réel. Il fait référence à des réponses immunitaires supplémentaires dans le corps impliquant des cellules T, par exemple, qui ne sont pas mesurées et peuvent également fournir une protection.

« La question de suffisamment d’anticorps neutralisants pour protéger contre Omicron n’est franchement pas encore connue », a-t-elle déclaré. « Sans ces données factuelles, je pense qu’il est très difficile de savoir s’il existe une protection supplémentaire avec les boosters. »

Alors que Barrett a déclaré qu’il est possible que les vaccins actuels ne sera pas efficace En produisant des anticorps inactivés pour lutter contre Omicron, son effet sur les taux de mortalité et d’hospitalisation des personnes infectées par la nouvelle variante n’est pas encore connu. Cela rend également difficile de savoir quel vaccin est le plus efficace pour protéger contre Omicron.

« Si vous obtenez un rappel, obtenez-le dans l’intention de fournir une protection supplémentaire », a-t-elle déclaré. « Obtenez-le pour COVID, pas pour Omicron en particulier. »

Vous avez des questions sur la variante Omicron COVID-19 ? Nous voulons de vos nouvelles.