mai 22, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Call of Duty de cette année confirmé alors qu’Infinity Ward a développé la suite de Modern Warfare • Eurogamer.net

Et une nouvelle « expérience » Warzone est en route.

Suivant des mois de rumeursActivision – toujours sous le choc de rapports choquants selon lesquels il a favorisé une culture d’entreprise où le harcèlement sexuel, les agressions et les comportements inappropriés ont pu prospérer – a confirmé que le jeu Call of Duty de cette année sera une suite de Modern Warfare de 2019.

Le développement sera, selon une annonce enfouie au fond de Call of Duty’s mise à jour communautaire la plus récente, être géré par le studio de longue date Infinity Ward de Call of Duty. Le développeur travaillerait également sur une nouvelle « expérience » Warzone, toutes deux conçues ensemble et toutes deux construites à partir de « la base » à l’aide d’un nouveau moteur.

L’annonce d’une nouvelle Warzone était aussi attendue – Bloomberg signalé Un suivi de l’expérience Battle Royale sur le thème de Call of Duty était en préparation il y a plusieurs semaines – mais cela reste une proposition curieuse. Il est, après tout, rare que les jeux de service en direct gratuits – conçus pour être des investissements à long terme pour les joueurs – obtiennent des suites, et encore plus rares que cela se produise à peine deux ans après le début de la vie du premier jeu.

Call of Duty de cette année sera une suite de Modern Warfare de 2019.

La façon exacte dont cette nouvelle Warzone se présentera finalement – comme une suite entièrement autonome ou comme une continuation du jeu original, avec la progression des joueurs reportée – reste incertaine, Activision disant seulement qu’elle apporterait une « évolution massive de Battle Royale  » avec un tout nouvel espace de jeu et un nouveau mode bac à sable. »

READ  #AppleToo commence à diffuser des histoires d'employés toxiques sur le lieu de travail

L’annonce d’aujourd’hui fait suite à un certain nombre de révélations tout aussi discrètes d’Activision Blizzard ces dernières semaines – à savoir un nouveau jeu de survie Blizzard et un port mobile pour World of Warcraft – et survient alors que l’entreprise fait toujours face aux retombées de l’année dernière Procès de l’État de Californie qualifiant Blizzard de « terreau fertile pour le harcèlement et la discrimination à l’égard des femmes ».

Depuis le dépôt de la plainte, les tentatives désastreuses d’Activision pour redresser son image publique n’ont fait qu’augmenter. Le PDG Bobby Kotick a fait l’objet d’une rapport accablant affirmant qu’il était au courant d’inconduites sexuelles au sein de l’entreprise « depuis des années », tandis qu’Activision continue de s’attirer les foudres de son apparents efforts antisyndicaux contre les employés de Raven Software.

Tout cela se déroule alors qu’Activision Blizzard prépare son acquisition par Microsoft, qui a récemment a acheté l’éditeur pour la somme incroyable de 69 milliards de dollars. Ce rachat a laissé beaucoup de gens s’interroger sur l’avenir de la série Call of Duty sur les plates-formes autres que Xbox, mais cette question a reçu une réponse plus tôt cette semaine lorsque Microsoft pris un engagement pour sortir Call of Duty sur PlayStation « au-delà de l’accord existant et dans le futur ».