décembre 8, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

BP annonce qu’il cédera sa participation de 19,75% dans la compagnie pétrolière russe Rosneft.

Les gens se rassemblent lors d’une manifestation contre l’invasion russe de l’Ukraine le 27 février à Prague, en République tchèque. (Ondrej Deml/CTK/AP)

Des dizaines de milliers de personnes ont participé dimanche à un rassemblement pro-ukrainien à Prague, remplissant jusqu’au bord la célèbre place Venceslas de la capitale tchèque.

Alors que des manifestations, des veillées et des réunions de prière en faveur de l’Ukraine se déroulent dans le monde entier, l’événement à Prague a été particulièrement poignant étant donné que de nombreux participants ont été les témoins directs d’une invasion russe.

Plus de fondLe 21 août 1968, les armées du Pacte de Varsovie dirigées par les Soviétiques ont envahi la Tchécoslovaquie, écrasant le soi-disant Mouvement de réforme démocratique du Printemps de Prague et rétablissant le régime communiste totalitaire.

Du jour au lendemain, le pays a été inondé d’environ 500 000 soldats de l’Union soviétique, de Pologne, de Hongrie, d’Allemagne de l’Est et de Bulgarie.

Au moins 137 personnes ont été tuées lors de l’invasion. Des dizaines de milliers de personnes ont fui le pays dans les semaines et les mois qui ont suivi l’invasion. Les forces soviétiques sont restées en Tchécoslovaquie pendant plus de deux décennies, la dernière fois en juin 1991, un an et demi après la révolution de velours qui a renversé le régime communiste.

Des manifestants participent à une manifestation contre l'invasion russe de l'Ukraine, le 27 février à Prague, en République tchèque.
Des manifestants participent à une manifestation contre l’invasion russe de l’Ukraine, le 27 février à Prague, en République tchèque. (Michael Cizek/AFP/Getty Images)
READ  Les résidents de Melbourne affluent dans les bars et les salons après avoir enduré 262 jours de restrictions COVID-19