décembre 4, 2021

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Alors que la Fed continue d’attiser les flammes, la Banque de Russie jette un choc et redoute une hausse de l’inflation « en cours », mais l’inflation américaine n’est pas beaucoup plus faible que l’inflation russe

Il est probable que ces hausses massives des taux d’intérêt auront le soutien de Poutine car l’inflation peut devenir une pute politique.

par Loup Richter N.-É. Rue du Loup.

Dans un autre mouvement choquant et impressionnant pour réprimer l’inflation qui fait rage qui ne fait aucun effort pour être temporaire, la Banque de Russie a relevé son taux directeur de 75 points de base aujourd’hui, à 7,5%, sa sixième hausse de taux et la plus forte augmentation depuis lors. 100 points de base le 23 juillet. Et cela a laissé la porte ouverte à de nouvelles hausses de prix.

« Il s’agit d’une augmentation significative, et ce n’est clairement pas une formation exacte », a déclaré la gouverneure de la Banque de Russie, Elvira Nabiullina, lors de sa réunion après la réunion. déclaration.

« Cette décision est motivée non seulement par le rythme actuel de l’inflation, mais principalement par des attentes d’inflation élevées et une révision significative des attentes », a-t-elle déclaré.

Une hausse des taux d’intérêt était attendue, mais pas d’une telle ampleur. Un seul des 44 économistes interrogés par Bloomberg a prédit une hausse de 75 points de base. Les 43 autres ont connu une augmentation de 25 points de base, soit 50 points de base.

Depuis le début du cycle de hausse des prix le 19 mars, Hausse soudaine de 25 points de baseAlors que les économistes ne s’attendaient à aucune hausse des taux, la Banque de Russie a relevé le taux de 325 points de base, de 4,25 % à 7,50 %.

Ces hausses massives des taux d’intérêt sont susceptibles d’avoir le soutien de Poutine qui est sous la pression de la frustration face à la hausse des prix, en particulier des prix alimentaires, et ce genre d’augmentations de prix ne serait pas probable sans son soutien.

L’indice annuel de l’inflation des prix alimentaires en Russie a bondi de 9,2 % en septembre, contre 7,7 % en août. Dans sa déclaration, la Banque de Russie a spécifiquement évoqué la hausse des prix des fruits et légumes.

READ  Les prix du gaz naturel pourraient atteindre des niveaux plus élevés alors que l'Europe se prépare à un hiver froid

Dans ses commentaires après la réunion, la gouverneure Nabiullina a expliqué l’importance des prix des denrées alimentaires pour les anticipations d’inflation : « La viande, le lait et les légumes sont tous des produits dits labellisés. Lorsque les prix des produits labellisés augmentent, même si leur part dans le panier du consommateur est plutôt faible , cela peut accélérer les anticipations d’inflation. « Les attentes d’inflation sont déjà élevées », a-t-elle déclaré.

Le taux d’inflation global de la Russie est passé à 7,4% en septembre contre 6,7% en août. La Banque de Russie a cité une estimation préliminaire du 18 octobre avec laquelle l’inflation a bondi à 7,8%. Cela va clairement dans la mauvaise direction.

« La balance des risques est nettement orientée à la hausse. La Banque de Russie a déclaré dans son rapport : déclaration Aujourd’hui.

Cela reflète en grande partie le fait que la croissance régulière de la demande intérieure dépasse la capacité d’expansion de la production dans un large éventail de secteurs. Dans ce contexte, les entreprises ont plus de facilité à répercuter les coûts plus élevés, y compris dans le contexte de prix mondiaux plus élevés, sur les consommateurs », a déclaré la banque centrale.

Oui, la même chose aux États-Unis.

« Dans le même temps, l’impact des moteurs ponctuels de l’inflation du côté de l’offre se traduit par des prix plus élevés pour une gamme plus large de biens et de services, car les anticipations d’inflation pour les ménages et les entreprises restent élevées et incontrôlées », a-t-elle ajouté.

Oui, la même chose aux États-Unis. Notez le terme « sans rapport ». c’est ça Exactement ce qui s’est passé aux États-Unis, où les anticipations d’inflation ont augmenté.

« L’influence dominante des facteurs inflationnistes pourrait conduire à un écart à la hausse plus fondamental et à long terme de l’inflation par rapport à l’objectif », indique le communiqué.

READ  Rapport COVID-19 NB : 1 nouveau décès, certains disjoncteurs prolongés, d'autres levés

Le taux d’inflation annuel global en Russie en septembre était de 7,4% supérieur à celui-ci de 2 points de pourcentage Indicateur d’inflation US CPI-U (pour les consommateurs urbains) et Seulement 1,5 point de pourcentage supérieur à l’IPC-W (pour les travailleurs urbains).

La Banque de Russie, en relevant son taux directeur à 7,5%, à peu près en ligne avec le taux d’inflation global, essaie seulement de supprimer les mesures de relance. Toujours pas stressé. Cela signifie payer des taux d’intérêt à court terme beaucoup plus élevés que le taux d’inflation.

D’un autre côté, la Fed met toujours le pied sur l’accélérateur jusqu’au bout, ivre de son Effet de richesse Creed, qui traverse chaque feu rouge à chaque intersection, imprime 120 milliards de dollars par mois pour supprimer les taux à long terme et supprimer les taux à court terme à près de 0 %, malgré une inflation de l’IPC de 5,4 % et une inflation de l’IPC de 5,9 %. Cela restera dans l’histoire comme l’un des fédéraux les plus téméraires de tous les temps.

Mais l’inflation devient une pute politique. Les gens – ceux qui travaillent pour gagner leur vie – détestent quand ils perdent leur pouvoir d’achat, ils détestent quand leurs salaires sont érodés par l’inflation, et ils détestent quand l’inflation ronge leurs revenus et leurs intérêts.

Poutine l’a compris. Parmi les décideurs américains, cette compréhension n’est pas encore pleinement pénétrée, bien qu’il s’agisse de signes qu’elle se répand lentement.

La Banque de Russie, comme tout le monde, a longtemps sous-estimé à quel point cette inflation se poursuivra et continue de relever ses prévisions d’inflation, toujours avec quelques longueurs d’avance, portant sa prévision d’inflation dans une fourchette de 7,4 à 7,9 % d’ici la fin de 2021. .

READ  La Chine dépasse les États-Unis dans la course mondiale à la richesse - RT World News

Mais rester à quelques pas vaut mieux que la Fed, qui n’a même pas essayé de rattraper son retard, elle a déjà des kilomètres de retard, et elle prend de plus en plus de retard chaque jour qui passe.

« La contribution des facteurs persistants à l’inflation reste importante en raison d’une croissance plus rapide de la demande par rapport à la capacité d’augmenter la production », indique le communiqué.

La Banque de Russie utilise le terme « persévérance » dans ses déclarations au moins depuis juillet, tandis que la Fed traite toujours de « provisoire » et de « provisoire ».

Ce qui est remarquable et rafraîchissant, c’est la clarté des données en anglais émises par la Banque de Russie. Il est en fait conçu pour être lu par des humains, pas par des algues. La Fed pourrait tirer une leçon partout.

Vous aimez lire WOLF STREET et souhaitez le soutenir ? Utilisez des bloqueurs de publicités – je comprends tout à fait pourquoi – mais souhaitez-vous soutenir le site ? Vous pouvez faire un don. J’apprécie beaucoup. Cliquez sur un verre de bière et de thé glacé pour apprendre comment le faire :

Souhaitez-vous être averti par email lorsque WOLF STREET publie un nouvel article ? Inscrivez-vous ici.

Classic Metal Roofing Systems, notre patron, fabrique de magnifiques panneaux métalliques :

  • Variété de finitions à base de résine
  • Rainures profondes pour un look raffiné et naturel
  • Sans entretien – Ne rouille pas, ne se fissure pas et ne pourrit pas
  • Résiste à la chute et au maculage

cliquer ici Ou appelez le 1-800-543-8938 pour plus de détails de Toiture en métal classique O gens.